Atlas, un large choix de canapés fixes, convertibles, modulables, tissu, microfibre ou cuir (bi-matière) avec ou sans option relaxation, d’un rapport qualité/prix incomparable

Avant d’acheter un nouveau canapé, plusieurs critères sont à prendre en compte. De la structure au revêtement, en passant par la mousse des coussins et les ressorts, voici les conseils Atlas de tout ce que vous devez vérifier au moment de choisir un beau canapé.

Définissez vos besoins avant de choisir votre canapé. Premier critère de choix : la taille.

De quelle place disposez-vous dans votre salon ? Relevez soigneusement vos mesures et comparez-les aux canapés de vos rêves proposés par Atlas . En magasin, dans un univers canapé convertible (modèle Adèle), canapé pour se relaxer (canapé relaxation Théo), canapé personnalisable (à la carte type tous les 20cm modèle Monfort) spécialement dédié, les ensembles de salons trois places, deux places et fauteuil ont en effet tendance à paraître moins grands qu’en réalité. En synthèse, combien de places souhaitez-vous disposer : deux, trois ou six (familial et cocooning, modèle Nelson) ? Souhaitez-vous un canapé d’angle avec option couchage (modèle Davidson) ou bien simplement un canapé droit avec ou sans fonction relaxation (modèle Harrods) ? Les canapés et fauteuils ne doivent pas être trop grands dans un petit espace car vous perdriez en confort et dans l’aménagement de votre intérieur. A vos mesures ! détendez-vous nous sommes là pour vous conseiller et vous aider à trouver le salon qui s’adaptera le mieux à votre intérieur, vos envies, vos besoins et votre budget.

Deuxième critère : l’usage que vous en ferez.

Aurez-vous besoin d’un couchage supplémentaire ? Dans ce cas, réfléchissez à prendre un canapé convertible (modèle Prémium), d’une manière ou d’une autre, en lit. Avez-vous des enfants jeunes ou bien des animaux ? Recevez-vous régulièrement de la famille ou des amis ? Pensez que le mobilier s’use bien plus vite dans ce cas, et faites attention à choisir en conséquence des matériaux résistants, durables et antitaches. Pensez aussi au gain de place : certains canapés ont des accoudoirs qui peuvent servir de rangement pour des poufs sur roulettes (modèle Peter et Dora). Des canapés d’angle peuvent également avoir une méridienne qui se transforme en coffre pour stocker (modèle Davidson ou Wonder), par exemple, des plaids, des draps ou des oreillers. Fonctionnelles et confortables, banquettes BZ (modèle Evasion) ou clic clac (modèle Summer) vous offrirons également satisfaction par leur modularité et fonctionnalité. Enfin, un canapé d’angle convertible avec méridienne s’adaptera à votre intérieur et offrira une grande praticité.

Derniers critères : le prix, la qualité, le confort et les options.

Définissez bien le budget que vous êtes prêts à dépenser pour votre canapé, et mettez-le en rapport avec la qualité et la durée de vie que vous exigez. Bien évidemment cela dépendra du revêtement. Le confort n’est pas non plus à négliger : une mousse polyuréthane (dite également PU), haute densité et une haute résilience, du rembourrage ou du garnissage augmente les chances d’avoir un canapé confortable. Enfin l’option relaxation simple ou double, manuelle ou électrique désormais incontournable et accessible (Modèle 3 places Ariel, ou canapé d’angle Domino) qui associée aux têtières électriques (modèle Fiona 2) feront rentrer confort modernité dans votre intérieur. Atlas partenaire Stressless Galery (modèle Sapphire) vous assure les plus grandes marques pour votre plus grand confort. Lors de l’achat de votre salon, n’hésitez pas à consulter nos promotions et bonnes affaires sur les canapés en fin de collection à petit prix ou suivant la période nos soldes canapé convertible ou les canapés en solde.

Décidez du revêtement de votre canapé.

Canapé en cuir, convertible, en tissu, microfibre ou synthétique ? Dilemme. Chaque revêtement a ses avantages et ses inconvénients, et le choix est autant guidé par l’aspect esthétique que pratique. Pour l’esthétique, chacun aura ses préférences ; côté pratique, voici ce qu’il faut savoir. Bien choisir son revêtement © Elodie Rothan
• Le coton, lui, a l’avantage de ne pas être cher. De plus, il n’attire pas la poussière. En revanche, offrez-lui impérativement un traitement antitaches (scotchgard ou teflon). Il peut parfois être mélangé à de la laine pour un aspect chaleureux.
• Le cuir, bien traité, est encore ce qui vieillit le mieux, en prenant une belle patine. La plus belle qualité : la pleine fleur. Sur le cuir sont appliqués différents finissages, à choisir selon le degré de résistance et le style souhaité : aniline, pigmenté, imprimé.. Enfin, n’oubliez pas de le nourrir régulièrement. Alternative : le simili cuir (cuir reconstitué ou PU) qui, grâce au progrès technologique, échappe à l’esprit « cheap ». Il est d’ailleurs plus facile d’entretien.
• Le velours, très doux et avec sa large gamme de coloris, gagne le cœur du public grâce à son esprit noble et cosy.
• Le nubuck et le daim, d’une extrême résistance puisqu’une tache se ponce avec du papier de verre, sont un peu moins coûteux que le velours et très appréciés pour leur aspect vintage-chic.
• Enfin, les tissus synthétiques sont les rois du marché ces dernières années. Moins facilement tachés et plus résistants, ils sont parfois plus doux, avec un toucher « peau de pêche » comme la microfibre et ses variantes (alcantara, …).

Vérifiez les matériaux.

Les structures (ossature du canapé) les plus résistantes sont en contreplaqué ou en hêtre. Les traverses aussi doivent être en bois, non seulement agrafées mais également collées pour plus de solidité. Quant à la suspension, sachez que les ressorts, et notamment ceux appelés « no-sags » (modèle Nagano ou Palerme) , sont d’une meilleure élasticité que les sangles Côté coussins d’assise, , la densité de la mousse est importante. Elle permet, en fonction des goûts de chacun, d’avoir une assise la plus confortable possible. La mousse « haute résilience » (HR) est conseillée comme la plus confortable. Vérifiez sa densité, qui doit avoisiner à minima les 30 kg/m3 jusqu’à 55 kg/m3 et plus. Le « Bultex » (option disponible sur modèle fixe Théo ou Paris et convertible d’angle Come) , léger et résistant, a aussi ses partisans. Pour le duvet et semi-duvet, ce sera le choix des douillets qui aiment s’enfoncer avec une douceur incomparable dans le fond de leur sofa. Mais, ne pas croire qu’une assise souple se dégradera plus vite. Mieux vaut également vérifier la mention de la norme « NF ameublement », pour norme française, qui est un label de qualité décerné par un jury de professionnels testant les meubles dans les conditions d’une vie réelle, les soumettant à des pressions et à des usures répétées. Sa mention sur la fiche technique est donc gage de sécurité.

Testez l’assise de votre futur canapé.

Ça y est, vous êtes dans le magasin, étape incontournable pour bien choisir son canapé car il est impossible de faire le bon choix sans l’économie de nos conseils et l’essayer, le tester, l’adopter !  En effet, si la fiche technique vous satisfait, le prix vous satisfait, reste une étape capitale : le test de l’assise. Vous devez vous sentir bien, cela va sans dire, mais pas seulement. Vos jambes doivent bien reposer sur le sol. Le canapé doit vous « remonter » avec douceur et fermeté jusqu’en haut. Enfin, prêtez attention aux coussins (modèle Nelson): vous devez vous y appuyer agréablement, sans les sentir trop durs, ni trop souples, la densité (moindre que les assises) et la qualité des mousses étant également à tester.

Canapé lit relax, canapé d’angle gauche ou angle droit, canapé fixe, canapé clic clac, canapé relaxation… Vous aurez l’embarras du choix pour meubler votre salon dans nos points de vente Atlas.